Bârsău

 Située aux pieds des Montagnes Codrului, au coté de sud-est du departement Satu Mare, à l’interieur d’un demi-cercle de sommets ouvert vers l’est, la commune Bârsău est formée de deux villages: Bârsău de Jos (Bârsău de Bas) et Bârsău de Sus (Bârsău de Haut). En tenant compte de la configuration des localités du Codru (Apus), sur la Colline Bârsăului, on peut voir entre les sommets un relief irrégulier, fragmenté par les actions géologiques antérieures, un relief  traversé par une dépression plus grande près de la Vallée Bârsăului. Sur le territoire du village Bârsău de Jos, le relief de la commune est coupé par une autre dépression plus petite sise près de la Vallée Bârsărelului. Les deux dépressions s’unissent en formant un angle aigu au centre du village Bârsău de Jos, d’où part un défilé avec sortie vers est dans la localité Fărcaşa (Maramureş), où la Vallée Bârsăului se verse en Someş. Donc, les localités de Bârsău sont pratiquement liées entre elles sur la ligne de la vallée principale

La commune Barsau se trouve au côté de la zone Codru.  Le principal affluent de la Vallée Bârsăului est  Bârsărelul, qui a la source au pied d’une colline qui s’appelle “Dealul Pintii”. Une légende locale raconte que dans cette colline le brave haïdouk Pintea, avec ses frères de sang avaient caché leurs trésors. Les haïdouks ont eu un point stratégique d’observation, plus haut, dans le sommet Tarniţa (551 m), et ont surveillé de là les alentours pour leurs actions dans la zone.

Il y a longtemps le niveau des vallées de Bârsău et particulièrement de la vallée  principale était situé plus bas entre les cotes des collines, que nous voyons aujourd’hui. Les sommets étaient plus hauts, avec des pentes rapides et tout a été conquis par la foret.  Le défrichage graduel du terrain d’arbres a été une operation née du besoin d’obtenir de l’espace pour les foyers du village.

Du point de vue documentaire il y a deux localités avec le nom de Bârsău: Bârsău de Jos et Bârsău de Sus – qui portent ces noms en actes officiels depuis le temps des Huniades. Les deux localités appartenaient au comté Szolnocul de Mijloc, mais parfois, par exemple, en 1470, les deux ont appartenu à Satu Mare.

La localité Bârsău de Sus est attestée par documents en 1470 sous le nom de Felseu-Berekzo par Coriolan Suciu. Ensuite en 1475 – Berekzo; en 1569 – Felsoberegzo; Berszeul de Szusz – 1733; Bîrszo de Szusz – 1850 et Bârsău de Sus – 1854.

Bârsău de Jos est mentionné pour la première fois dans les documents en 1470, et son histoire coïncide avec celle de la localité Bârsău de Sus.

Le point culminant et le plus chargé de tension des événements déroulés après 1989 a été le conflit entre les villages Bârsău de Sus et Asuaju de Sus (Maramureş) le 1 juin 1993 – conflit connu dans la presse et les medias sous le nom de la «Guerre du Pâturage». La cause du conflit a représenté un corps de pâturage communal qui se trouve dans la frontière géographique du village Bârsău de Sus et perdu de sa propriété au début du XXe siècle, probablement pour des raisons abusives (fiscales), comme affirment les vieux du village et ce pâturage est revendiqué maintenance par leurs voisins du village Asuaju de Sus, departement Maramureş, qui réclament que ce corps de pâturage leur appartient de droit avec des documents écrits légaux. Jusqu’à la date d’irruption du conflit, ici on a pâturé ensemble des troupeaux de bétail des deux villages.  Les habitants de Bârsău revendiquent ce pâturage et on arrive à un état de tension très grand, surtout après la prononciation de la sentence du juge en faveur des habitants d’Asuaju par le Tribunal Départemental Satu Mare. Ainsi, les relations sont tendues au maximum entre les deux villages et les centres de commune voisines, ce qui a détérioré et compromis une amitié bien fondée entre eux par leurs ancêtres. Il a fallu intervenir l’armée en force (environ 1000 soldats) pour désamorcer le conflit.

La localité Barsau fraternise avec la province Seez de France.

La commune Barsau se voisine :

  • à l’Est avec le village Fărcaşa (departement Maramureş), dont la séparent les ruisseaux et les endroits appelés “Bortură” et “Vrăticele”;
  • à l’Ouest, le sommet Codrului la sépare d’autres localités de Codrului qui se trouvent sur le versant nordique des Montagnes Codrului comme: Homoroade, Sâi, Măriuş, Solduba şi Asuajuri;
  • au NordOuest il y a Poiana Codrului, ancien centre ouvrier renommé par la fameuse fabrique de verre (“iagă” auparavant), qui pendant deux siècles a représenté le principal lieu de travail et la source de revenus en argent pour les habitants de la commune Bârsău, étant employés en métiers tels que: la natte (le nattier), la vannerie (vannier), verriers, polisseurs, graveurs et peintres sur verre.
  • vers le NordEst du Bârsăului de Jos il y a une grande foret (qui a appartenu au comte hongrois Karoly), qui sépare le village Bârsău de Jos des localités: Bicău, Pomi et Borleşti;
  • vers le Sud s’étend la Foret des “Gârdanilor” qui sépare les deux villages des localités: Gârdani, Sălsig, Rodina, Ariniş (departement Maramureş). Selon leur type, les forêts d’arbres feuillus dominent, surtout le chêne, le hêtre, le charme, mêlés d’acacia et plus rarement de fauxsapin. Elles abritent des animaux sauvages tels que : le bouc, la biche, le loup, le sanglier, écureuil, le faisan ou le lapin. Tous ceuxci représentent échantillons de la flore et la faune de Codrului.

Le jour de la commune Barsau de Sus se deroule chaque annee dans le dernier dimanche du mois d’aout, lorsque les villageois luttent de vitesse entre eux en plusieurs competitions sportives telles que le football, le tennis de champ et athletisme. Les villageois des deux villages de la commune passent des temps merveilleux dans une atmosphere de fete et joie.