Crucisor

La commune Crucişor est située a une distance egale de 38 km. des localites Satu Mare et Baia Mare.

Du point de vue geographique, la commune est a l’est du Sommet Codrului, qui est une  monticule – horst formé de rochers crystallins,  avec une orientation nord-sud et où les plus hauts sommets sont Lespezi, Tarniţa, Ţicău et Văraştină. Le Sommet Codrului descend par les Collines Asuajului, vers la Plaine Someşului, de sorte que dans les parties de nord du Crucişorului on peut parler d’une zone de plaine.

Le climat de la region entiere est temperé continental, avec des etes chaleureux et des hivers relativement doux. La principale eau courante qui traverse la commune Crucişor est le ruisseau Valea Vinului, qui source du voisinage du Sommet Tarniţa. Sur le territoire de la commune on trouve deux lacs d’accumulation, l’un à Iegherişte, l’autre à Crucişor, vers Măriuş. Le climat de la zone impose la presence des forets d’arbres feuillus, qui comprennent des especes de chene-a-grappes, chene duveteux, hetre, charme, auxquels on ajoute le sapin, le faux-sapin, le tilleuil, le peuplier, le bouleau etc. Les animaux rencontres ici sont specifiques aux regions collinaires: le sanglier, la biche, le loup, le renard et parmi les oiseaux il y a: le busard, la chouette,  le moineau etc.

Les menages des habitants de Crucişor sont formés de maison et annexes, dont la plus imposante est bien sur le hangar. Dans le passe, les maisons ont ete baties en bois, ensuite avec mur en treillis rempli de materiaux divers. Elles etaient elevées sur des fondations faites de pieces larges de pierre, avaient des terrasses etroites devant la maison et etaient couvertes de pailles ou roseau, plus rarement avec bardeau. À l’interieur il y avait trois chambres: la maison de front, la maison de derriere et la maison de milieu, la porche. A partir des annees 1960 sont apparues les maisons avec des murs en torchis ou plus recemment en brique et morceaux de pierre ou de beton employés a la construction des voutes. Beaucoup des maisons ont etage et sont equippees avec toutes les utilites d’un appartement: chauffage central, salle de bain, isolation thermique, connexion au reseau de cable et Internet.

Les principales preoccupations des habitants de la commune Crucişor ont ete au fil du temps: le traitement des plantes textiles et la confection des vetements et des autres tissus,   la confection des nattes, la charpentrie et la menuiserie, la meunerie, ferronnerie, la distillation de l’eau-de-vie, l’apiculture, la pêche.

Les fouilles archeologiques effectuees ces dernieres decennies ont revelé que la zone Codrului a ete habitée depuis le Paleolitique. Apres 80 avant Christ, la region de Satu Mare a fait partie de l’État Dace conduit par Burebiste, et apres la conquete de Dacia par les Romains, ces contrees ont appartenu aux Daces libres. Dans le XIVe siecle les villages de notre commune etaient dans la possession de la famille nobiliere  Dragfi (Dragoş), et ensuite ils sont entrés dans la composition de la famille Bathoryi.

Dans la premiere et la deuxieme guerre mondiale, beaucoup des jeunes sont morts ou ont ete blesses sur le front. Ils sont mentionnés dans les eglises de la commune et sont honorés chaque annee le Jour des Heros

Les traditions sont liées premierement des evenements importants du passage de l’homme dans le monde – la naissance, le bapteme, les noces et les funerailles, mais accompagnent aussi les fetes religieuses telles que le Noel, Epiphanie, les Paques fleuries, les Paques, la fete de Saint-Jean-Baptiste, la Pentecote. En ce qui concerne le port populaire, il faut mentionner que dans le passe, tous les vetements masculins et feminins, des plus jeunes aux plus vieux, se faisaient dans la maison, au metier a tisser. On confectionnait de la toile: les franges, les chemises, pantalons longs, basques, corsettes; de la laine pour l’hiver on faisait: des touloupes, pullovers, bonnets de fourrure. Les gens se chaussaient avec opinkas. Les bottines et les bottes etaient chaussees par les hommes seulement les jours de fete. Les femmes portaient des sandales ou des souliers. Les enfants allaient nu-pieds du printemps jusqu’a l’automne, ils utilisaient les chaussures seulement aux fetes.

La langue parlee dans la commune Crucişor garde son aspect archaique, bien que ces derniers temps on observe une tendance claire d’utilisation des termes litteraires.  En grande mesure, elle est similaire a la langue parlee au nord-ouest de la Transylvanie, avec differences mineures d’un village a l’autre, ayant beaucoup de mots d’origine latine, qui souffrent les memes influences d’hongrois et se caracterisent par la pallatisation des consonnes. Habitees depuis longtemps par les Roumains, les contrees de notre commune ont ete peuplees en temps avec d’autres ethnies: les hongrois, les allemands, les juifs et plus tard les Roms, dont le nombre a augmenté constamment, surtout dans Poiana Codrului. Pourtant, l’element Roumain est resté toujours dominant.

Nous rappelons les personnalites de la commune Crucisor: le pretre canonique Petru Tămâian de Crucişor (1875 – 1952), le prelat Grec-Catholique Florian Stan de Iegherişte (1857 – 1924), le poete paysan Augustin Fernea (1914 – 1990), l’actrice Adriana Vaida, le peintre Ovidiu Haţeganu.

La commune Crucisor se voisine avec les communes: Valea Vinului à l’est et à l’ouest, Bârsău au sud, et Pomi à l’est, plus une courte frontiere avec le departement Maramureş face a la localite Fărcaşa. Crucişorul se trouve a une distance egale de 38 km des villes Satu Mare et Baia Mare.

La commune est formee de trois villages, attestés par documents depuis le Moyen Age: Crucişor (centre de commune, 1231), Iegherişte (1272) et Poiana Codrului (1648).

La commune Crucisor est en partenariat avec sept communes, en formant L’Association Micro-Régionale Someş Sud”  et est jumelée depuis 2000 avec la localité Carmos de France (Bretagne)